Le livre du mois: Big Universe, de Florence Mary

Comment serait l’humanité si nous n’avions plus de vie privée? Imaginez un monde où nous serions filmés en permanence, où la vie ne serait plus qu’une télé-réalité géante et tout ça au nom de la sécurité, de la paix, d’un mode de vie garanti sans criminalité.

Photo: Amazon.fr

Big Universe nous plonge au cœur de l’an 2125, le mode de vie est totalement différent de ce que nous connaissons actuellement: le travail, les sorties, les loisirs, tout est devenu terne et insipide. La vie de famille? N’y pensons même pas, cela est réservé à une poignée de personnes au mode de vie plutôt confortable et encore… La criminalité a certes diminué de manière impressionnante mais à quel prix?

Nous sommes désormais traqués, suivis, et tout nos faits et gestes sont diffusés à la télévision. C’est d’ailleurs tout ce qu’on peut y voir maintenant à l’exception du Top 100, seules news du jour, qui consiste en un classement des 100 personnes les plus regardées du moment. Alors que certains se veulent discrets afin de préserver un maximum ce qui leur reste de vie privée, d’autres se prêtent au jeu et essaient par tous les moyens d’entrer dans ce fameux Top, s’improvisant metteur en scène pour attirer tous les regards. Toutefois, personne n’est à l’abri et il suffit parfois d’un geste banal non maîtrisé pour se faire repérer.

Et puis, un jour, l’impensable est commis: un meurtre en direct. Mise en scène ou réalité? Comment cela a-t-il pu se produire alors que tout est hyper surveillé? Quelques-uns doutent, d’autres sont convaincus que ce n’est qu’un coup de pub. Et s’il y avait un véritable criminel là-dessous?

Florence Mary est une compatriote que j’ai découverte depuis plusieurs années déjà, via son blog « Ouchilistic », maintenant devenu « The Flonicles » qui traite de minimalisme, d’écologie et de consommation raisonnée. Lorsqu’elle a sorti sont premier roman, Big Universe, c’est tout naturellement que je me le suis procuré! J’avoue que c’était sans trop de conviction au départ car présenté comme de la science fiction, et ce n’est pas les lectures qui m’attirent le plus.

Les premiers chapitres sont très descriptifs pour mettre en place le décor et bien comprendre l’univers. Je me demandais un peu où l’auteure allait nous emmener; il était question d’un meurtre, l’histoire allait-elle virer à une simple enquête pour découvrir la vérité? Puis, au fil des pages, tout commence à s’enchaîner, il ne s’agit pas d’une enquête mais bien de découvrir l’envers du décor de « Big Universe » et là, franchement je dévore le livre pour en savoir plus sur ce nouveau monde. Mille questions me viennent en tête: comment a-t-on pu en arriver là? Serait-il possible d’inverser la tendance? Les gens vont-ils se révolter ou continuer à subir le système? Va-t-on découvrir la vérité sur le meurtre? Y en aura-il d’autres? Reviendrons-nous à une vie « normale »? Et s’il ne s’agissait pas d’une simple fiction mais d’une mise en garde sur notre propre futur?

Je ne m’attendais pas à ça. Même s’il s’agit d’un univers futuriste, on ne peut s’empêcher de faire le lien avec notre société actuelle. Ce roman fait réfléchir à l’avenir que nous pourrions connaître si nous ne prenons pas garde à nos choix, si nous suivons comme des moutons et que nous acquiesçons à tout ce qu’on nous propose. Il fait aussi réfléchir sur l’avancée de la technologie et l’impact tant positif que négatif sur l’être humain.

Ce roman est une vraie réussite! Les scènes sont parfaitement décrites, très cohérentes et parfois si déroutantes que j’en reste bouche bée. La lecture se fait de manière fluide, sans difficulté, ce qui est très agréable. Certaines scènes sont parfois dures et peuvent nous remémorer certains événements passés. J’ai vraiment l’impression que l’auteure a analysé le passé, le présent pour imaginer le futur dont nous pourrions être victimes si nous ne prenons pas garde à ce que nous faisons. Est-ce finalement une fiction ou une mise en garde? A vous de juger.

Je n’ai qu’un mot à vous dire: je suis fan! N’hésitez pas à foncer sur ce bouquin, c’est une vraie pépite qui mérite d’être lue. J’espère sincèrement que Florence Mary ne s’arrêtera pas à ce premier essai et qu’elle nous fera encore découvrir des histoires surprenantes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s